Toujours plus haut !

Je n’ose pas imaginer la tête des Apôtres : ils ont déjà eu du mal à reconnaître le Christ Ressuscité et voilà que maintenant, ils le voient s’élever dans le ciel. Il y a de quoi rester bouche bée « à regarder le ciel ». (Actes 1,11) Ce Jésus qu’ils ont suivi trois ans durant ; ce Jésus qu’ils ont vu condamné à mort, cloué sur le bois de la croix ; ce Jésus qu’ils ont vu mort sur cette même croix, est ressuscité trois jours plus tard. Et voilà que ce même Jésus, quarante jours plus tard, s’élève devant eux dans le ciel pour entrer dans la gloire de Dieu. Oui, il y a de quoi rester bouche bée, à regarder le ciel.

Par son Ascension à la droite du Père, Jésus ne s’évade pas de notre condition humaine. Au contraire, il fait entrer celle-ci dans la gloire de Dieu. Il « a fait entrer notre nature avec sa faiblesse dans la gloire de Dieu ». (Canon Romain). Il nous rend participant de sa divinité.

Ainsi, le Ciel doit être l’unique objet de notre désir : nous devons tout mettre en œuvre pour entrer nous aussi dans la gloire de Dieu au soir de notre vie sur cette terre. Mais ce n’est pas en restant là que nous allons gagner notre Ciel. C’est en accueillant la Parole du Christ : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Actes 1,8) ou encore « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création… » (Marc 16,15)

Cela requiert deux attitudes fondamentales : se préparer à recevoir la force de l’Esprit-Saint et être témoin. L’Esprit-Saint nous le recevons au jour du baptême pour vivre en pleinement en enfant de Dieu, et au jour de la confirmation pour être témoin du Christ. Nous renouvelons cet accueil de la troisième personne de la Sainte Trinité à chaque fois que nous ouvrons notre cœur, notre vie à la Parole de Dieu. Lire, méditer et partager la Parole de Dieu, c’est se laisser habiter par cette force que le Christ nous a promis. La prière silencieuse qu’est l’oraison ou l’adoration est aussi ce moment fondamental de notre vie où nous nous ouvrons à cette présence de Dieu qui transforme notre vie et lui donne consistance.

Mais, nous ne devons pas être là uniquement à regarder le Ciel. Il nous faut aussi être témoin de cette Parole de Dieu, témoin du Christ Ressuscité. L’installation de la nouvelle Equipe de Conduite Pastorale, hier soir, est là pour nous rappeler la dimension missionnaire de notre communauté mais aussi de chacun de nous. Ce n’est pas cette équipe qui va tout faire. Elle est là pour nous aider à avoir cet élan missionnaire qui fera que notre paroisse est une communauté épanouie et dynamique, où chacun pour venir y rencontrer le Christ.

Cela exige de chacun de nous, comme nous l’a rappelé saint Paul, que nous ayons « beaucoup d’humilité, de douceur et de patience » (Éphésiens 4,2). Cela exige aussi de chacun de nous que « nous ayons à cœur de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. » (Éphésiens 4,3) en nous supportant les uns les autres avec amour.

Etre témoin du Christ Ressuscité, ce n’est pas désespérer en se disant : « hier, c’était mieux ». C’est garder l’espérance, c’est garder les yeux fixés sur Jésus Christ, habiter par l’Esprit-Saint, nourrit de la Parole de Dieu et des sacrements. C’est garder l’espérance qu’en ajustant sans cesse ma vie à la Parole de Dieu, en me laissant habiter par l’Esprit-Saint, « nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ » (Éphésiens 4,13), bref à la sainteté !

Aujourd’hui, nous entrons dans la neuvaine préparatoire à la grande fête de Pentecôte. Puissions-nous, chaque jour, nous mettre devant le Seigneur et lui ouvrir grand notre cœur pour qu’il y répande la plénitude des dons de l’Esprit-Saint afin que nous soyons d’authentiques missionnaires, témoins du Christ Ressuscité.

Homélie pour l’Ascension de Notre Seigneur – Année B

Une réflexion sur “Toujours plus haut !”

Les commentaires sont fermés.