2013-04-02 16.48.44

Le grand commandement de l’Amour

Tout comme dimanche dernier, Jésus est confronté à ses contradicteurs. Cette fois-ci, ils cherchent à vérifier l’orthodoxie de sa doctrine: « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement? » (Matthieu 22,36) Mais pourquoi donc cette question est-elle une mise à l’épreuve de Jésus?

Dans la frange la plus stricte du pharisaïsme, il n’y a qu’un seul commandement qui doit être récité plusieurs fois par jour. Celui-ci est: « Ecoute, Israël: le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » (Deutéronome 6,4-5) Que signifie-t-il? Dieu est le seul et personne ne peut contester cette priorité. Pourquoi est-ce sujet à controverse avec Jésus car dans sa réponse, ce dernier ne semble pas remettre en cause ce fait?

Dans une interprétation rigoriste du texte, l’amour que l’on porte à Dieu se résume à la prière et au culte et tout le reste est secondaire. Or dans sa réponse, Jésus apporte une ouverture: il prend la Torah dans son ensemble. Il ne s’appuie pas uniquement sur ce passage du Deutéronome mais il l’ouvre aussi au livre du Lévitique. Dans celui-ci, la loi de Dieu est énumérée par l’amour que l’on doit porter à son prochain. Pour chaque précepte édicté celui-ci se termine par se refrain: « Je suis le Seigneur ton Dieu. » et se conclue même par: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. » (Lévitique 19,18)

Par la jonction « qui lui est semblable » (Matthieu 22,39) mise entre les deux commandements, Jésus donne la clé de la Loi et des prophètes mais aussi celle de sa propre vie. Par sa mort sur la Croix, il atteste la profonde unité entre Dieu et les hommes: Jésus offre sa vie à son Père pour le salut de tous les hommes. Jésus offre sa vie pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde. Continue la lecture

journee-mondiale-mission-2014-753x1024

Vous avez été choisis…

Aujourd’hui, avec toute l’Église, nous sommes invités à nous mobiliser, par la charité et la prière, pour la Mission. La Mission nous fait penser en premier aux terres lointaines qu’il faut évangéliser… c’est vrai. Cette Journée Missionnaire Mondiale est un élan de générosité avec les Églises les plus pauvres pour les soutenir dans leur vie et leur mission d’évangélisation. Mais cette Journée n’a pas que pour seul but de me faire faire une bonne action vis-à-vis de ces frères et sœurs chrétiens qui me paraissent, peut-être, un peu lointain et qui ont besoin d’être soutenus dans l’annonce de l’Évangile. Cette Journée vient aussi me rappeler que la mission commence ici et maintenant! Et moi comment suis-je missionnaire sur cette terre de la Somme? Comment est-ce que j’annonce l’Évangile? Comment suis-je disciple de Jésus-Christ?

Être baptisé et être croyant, c’est avoir cette chance inouïe: faire l’expérience que je suis aimé de Dieu pour ce que je suis. Et cet amour de Dieu que j’expérimente, fait ma joie! Si nous sommes là aujourd’hui, c’est parce que nous avons fait cette expérience: je suis aimé de Dieu! Et il est important pour moi de célébrer cet amour de Dieu… et plus je célèbre l’amour de Dieu, plus je suis en capacité de le recevoir. Nous sommes une communauté, une assemblée aimée de Dieu. Cet amour est constitutif de notre assemblée et doit la marquer de la joie. Continue la lecture

Cathédrale 078

Ouvriers à la vigne

Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de faire les vendanges ou même de travailler dans une vigne… mais c’est un long travail de patience qui exige du temps. Tout au long de l’année, il faut visiter la vigne afin de l’entretenir pour espérer une bonne récolte. L’entretien de la vigne demande beaucoup d’attention.

Les textes bibliques proclamés ce dimanche nous parlent de cette vigne entretenue par le vigneron. Et ce dernier espère beaucoup de sa vigne: il a pris soin de la planter, de la protéger et a pris tous les moyens pour que cette vigne soit belle: il y fait construire, au centre, une tour de garde pour la protéger des voleurs et des bêtes sauvages. Il y creuse aussi un pressoir pour en exploiter le fruit. Ce vigneron, il aime sa vigne mais celle-ci va le décevoir: elle ne va pas porter le fruit attendu.

Nous l’avons compris: le propriétaire qui a planté la vigne, l’a entretenue, c’est Dieu. Et la vigne, c’est le peuple élu, le peuple choisi par Dieu. La vigne, c’est nous! Dieu prend soin de cette vigne et il en espère beaucoup. Dieu espère en nous. Il espère qu’avec l’amour qu’il nous porte, nous puissions avoir une vie qui donne de bons fruits. Dieu a mis son espérance en son peuple. Dieu a mis son espérance dans l’humanité. Dieu a mis son espérance en nous! Continue la lecture

Pied de vigne

Une leçon de générosité

Est-il si riche que cela ce maître de la vigne pour offrir exactement la même somme, une pièce d’argent, à ceux qui ont été embauchés au début de la journée et à ceux qui ont été embauchés en fin de journée? Et même si il est riche, il n’est pas juste: pourquoi ceux qui ont travaillé plus touchent-ils la même somme que les derniers embauchés? Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, cette attitude m’interroge et soulèverait presque une once de jalousie vis à vis des derniers arrivés! Heureusement que le prophète Isaïe nous a rappelé que les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées (Isaïe 55,8). Alors comment comprendre l’attitude du maitre de ce domaine?

Et bien, commençons par relire les contrats de travail! Aux embauchés de la première heure le contrat est « d’une pièce d’argent pour la journée » (Matthieu 20,2). A ceux embauchés à neuf heure, midi ou quinze heures, le contrat est qu’il reçoivent « ce qui est juste » (Matthieu 20,4). Pour les derniers, ceux de dix-sept heure, le contrat est qu’ils aillent à la vigne (Cf. Matthieu 20,7). En prêtant attention aux contrat de travail, nous nous apercevons que personne n’est lésé en recevant une pièce d’argent. Il n’y a aucune injustice. Les ouvriers de la première heure ont bien reçu ce qui était indiqué dans le contrat! Le salaire donné par le maitre aux autres n’est que le fruit de sa générosité. Continue la lecture

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 769 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :